SORTIR DE L’INQUIETUDE

SORTIR DE L’INQUIETUDE

LE PREMIER PAS POUR SORTIR DE L’INQUIETUDE

SORTIR DE L'INQUIETUDE

Sortir de l’inquiétude, des doutes et des peurs… C’est un sujet qui concerne tout le monde et autour duquel on revient souvent en consultation…

.

Toi aussi tu as déjà eu cette impression désagréable de toujours tourner en rond dans ses décisions et de te tracasser pour tout ? Cette sensation que cette façon de vivre dans le stress, semble tellement inscrite en toi que tu en viens à te dire que tu ne t’en sortira pas et qu’il n’y a bien que toi pour te prendre la tête à ce point ?

Je te le dis… Il n’y a rien de plus faux ! Tout le monde s’inquiète, c’est dans la nature même du fonctionnement humain. C’est lié au mental ou à l’ego, peu importe quel nom on lui donne… et ce qu’on entend partout, c’est que pour s’en sortir, il faut le faire taire… par n’importe quel moyen. OR C’EST JUSTEMENT EN CHERCHANT A VOULOIR LE RENDRE SILENCIEUX QU’IL PREND TOUTE LA PLACE DANS LA TETE.

Tu as dû constater que tu n’arrivais pas du tout à le passer en mode silencieux, n’est-ce pas ? Et que malgré tous tes efforts les questions revenaient quand même. Et te voilà à te rajouter par dessus les interrogations de départ, une petite couche de culpabilité ou de colère contre toi de ne pas y arriver. Ah ce mental et ses cercles vicieux !

Petit état des lieux du phénomène de l’inquiétude

Bon, donc faisons un rapide point… les sujets d’inquiétude ne manquent jamais, tout le monde est, un jour ou l’autre, touché par des doutes et des peurs. Chacun à sa mesure, chacun sur des thèmes différents et chacun à des périodes de sa vie plutôt qu’à une autre. Là-dessus on ne peut que constater qu’on a aucun contrôle. En gros, la vie n’est pas parfaite et notre anxiété est liée à ce décalage entre nos aspirations et ce que nous voyons de notre réalité.

Je dis bien voyons de notre réalité. Donc la perception que nous avons d’elle, pas la vérité de la réalité. Car il est un point important que nous oublions souvent : la perception que nous avons de notre vie dépend justement de notre niveau d’inquiétude initial. Il suffit de voir comme dans une même situation, une autre personne elle, ne s’inquiète pas du tout.

Du coup, on a pour réflexe de chercher à contrôler nos angoisses dans le but de se mettre dans des conditions favorables pour mettre en place nos actions. On cherche à se rassurer avant d’agir, et on passe en mode recherche d’informations qui vont nous dire : “ok, c’est sécurisé dans cette direction, allons-y !”. Mais ça ne fonctionne pas vraiment non plus à 100%. Car toutes les informations du monde ne suffisent pas toujours pour nous rassurer. Quand on est inquiet, on reste inquiet, en tout cas pour la majorité d’entre nous quand il s’agit d’un sujet qui nous tient vraiment à coeur et pour lequel certaines données ne peuvent pas être assurée à 100% à l’avance.

Les personnes les plus inquiètes sont celles qui n’acceptent pas l’inconnu 

En fait, une constatation est faite ici, les personnes les plus inquiètes sont celles qui sont le plus intolérante à l’incertitude. Il y a une problématique entre besoin de contrôle et de très fortes exigences.

Cette inquiétude là, prend souvent source dans un conditionnement lié à l’enfance, des peurs ce sont insinuées et on a transposé cela en un moyen de protection : s’assurer que tout va bien pour oser sortir du nid.

La bonne nouvelle, c’est qu’on peut sortir de ces inquiétudes, car elle n’est pas inscrite dans nos gènes, c’est juste un conditionnement qui s’est rajouté à nous. Et quelle que soit la façon de procéder pour en sortir, il y a un premier pas à faire qui est incontournable. C’est de reconditionner son mental… la sophrologie tout comme d’autres techniques le permettent. Mais pour y arriver pleinement, il faut prendre le temps de repérer ses schémas de pensées, de repérer les paroles intérieures qui se réenclenchent sous l’effet de certains stimuli.

Le premier pas à faire, est donc d’OBSERVER SON INQUIETUDE. Oui, tout simplement, d’observer ce qui réveille tes craintes et tes insécurités. Qu’est-ce qu’elles disent de toi ? Cela s’appelle développer une attitude de témoin, ou d’observateur. Et cela permet de prendre du recul sur soi, sans juger, sans commenter. Sans se dire que ça ne devrait pas être ainsi, etc.

OBSERVE, ECOUTE TES PENSEES ET TES EMOTIONS

Petit à petit, tu prends conscience de ce qu’il y a en toi. Tu prends conscience de cette partie de toi qui s’inquiète et aussi de cette autre qui observe. Et tu apprends à passer de l’une à l’autre. La clef est là, dans cette capacité à faire ce mouvement de l’une à l’autre. C’est ton premier pas vers la liberté.

Comme je te disais, les sujets d’inquiétudes ne manqueront jamais. Quoique tu fasses, tu auras des craintes pour ceci ou cela. Par contre, si tu acquières cette capacité à passer de plus en plus facilement entre la voix intérieure du mental qui s’inquiète, à cette autre voix intérieure qui observe sans jugement. Alors un autre espace s’ouvre en toi.

Chaque fois que tu observes des inquiétudes, des peurs qui commencent à s’agiter en toi, et que tu prends cet espace de recul… tu te mets à ressentir cette partie de toi qui en réalité n’est pas du tout inquiète, qui est tout à fait à l’aise même avec ce que tu vis. Qui vis même cela comme un challenge stimulant, qui voit quel bénéfice tu peux avoir si tu oses franchir le pas de ce qui bloque ton action.

Dans cette capacité à switcher ainsi, tu te connectes à ta paix intérieure. A ton âme. Les prises de conscience que tu fais dans cet espace de respiration sont souvent celles qui te permettront d’enfin passer à l’action ou au minimum de ne plus t’inquiéter.

Pourquoi faire cet apprentissage ?

Parce qu’au fur et à mesure que tu prends l’habitude de faire ce pas de l’une à l’autre de tes différentes voix intérieures, tu te rends compte que tes inquiétudes sont un mécanisme de défense en lien avec ton histoire, ton passé. En lien avec tes habitudes réflexe pour te protéger, mais qu’en réalité tu n’en as pas besoin. Plus maintenant en tout cas.

Avec le temps, ce mécanisme de switch devient lui aussi une habitude et finit par remplacer l’ancien… tu sais combien le cerveau est malléable, les études sur les neurosciences le disent depuis déjà un moment. Et toutes les techniques qui permettent un état modifié de conscience, comme celles que je pratique, ou d’autres, servent à cela : recréer de nouvelles habitudes de fonctionnement intérieur. Modifier le discours intérieur pour lui permettre d’enfin se libérer des anciens schémas qui entravent sa vie.

Petit à petit, en écoutant régulièrement des séances de sophrologie, on reformate les circuits neuronaux. Les anciennes voix/voies réflexes sont délaissées au profit des nouvelles et toute la perception qu’on a sur la vie et les difficultés inévitables qui se mettent sur notre chemin change.

La joie revient et prend place plus profondément en soi. Cette joie provient du fait qu’on se reconnecte plus fermement aux messages de son âme, de sa véritable nature.

Le premier pas à faire est donc d’apprendre à DISSOCIER SON MENTAL ET LES PENSEES D’INQUIETUDE DE CE QU’ON CROIT ETRE LA REALITE, DE SE DISSOCIER DE LUI… en APPRENANT A SE CONNECTER A CET ESPACE DE CONSCIENCE INTERIEURE QUI PERMET UN NOUVEAU POINT DE VUE SUR CE QU’ON TRAVERSE.

C’est d’apprendre à intégrer en soi, que nos inquiétudes sont liées à notre histoire et au mental qui s’est identifié à cette histoire là plutôt qu’une autre. Et que les histoires et les peurs qui y sont liées sont la nourriture de notre mental, c’est à ça qu’il carbure. Donc plus tu apprends à te dire : “Tout ce que je perçois, mes peurs et mes doutes, sont liés à mon passé. Ce passé est maintenant révolu, je n’ai plus besoin de m’inquiéter autant, car à présent je suis en sécurité. J’ai toutes les capacités nécessaires pour trouver une nouvelle solution… j’ai toute la liberté d’action dont j’ai besoin pour reprendre les rênes de ma vie.”… plus tu souris quand tu vois arriver sur scène les peurs et inquiétudes anciennes.

Tu te surprends même à avoir de l’affection pour cette partie de toi qui a besoin d’être rassurée. Alors tu la serres fort contre ton coeur, tu lui dis que tu l’aimes, et puis tu te rends compte que tu peux la laisser s’exprimer là, sans chercher à la chasser hors de toi à tout prix. Tu la laisses être là, et toi tu continues à poser les actions que ton âme t’inspire de mettre en place.

.

J’espère que ces informations te permettront d’y voir plus clair. Je suis à ton écoute en cas de questions au sujet de cet article ou des soins que je propose.

Et si tu as besoin d’un coup de pouce pour aller plus loin dans ton processus de guérison des blessures émotionnelles, je te propose de découvrir également mes SOPHROS-SSOINS qui allient sophrologie et soin énergétique.

Carine Lavigne

Médium – Energéticienne – Sophrologue

-🌿- EVEIL DE L’ÂME & DU COEUR -🌿-

Retrouvez mes différents services en soins énergétiques, guidances ou rendez-vous d’accompagnements ici. 

Que vous soyez Haut Potentiel, Hypersensible, Flammes Jumelles ou non, je vous accompagne avec tous mes outils INTUITIFS et HOLISTIQUES pour vous aider à réaligner votre vie et vos relations.

 
Catégories des Articles

INSCRIVEZ-VOUS à la newsletter et recevez gratuitement votre RELAXATION EXPRESS pour vous débarrasser de vos tensions émotionnelles

Tu as envie d'évoluer aller plus loin dans ton évolution personnelle et relationnelle ?

Je peux t'aider à avancer plus sereinement ton chemin. Clique sur le lien pour consulter mes différents services et voir comment je peux t'accompagner.

RÉÉQUILIBRER SES ÉNERGIES SUBTILES

RÉÉQUILIBRER SES ÉNERGIES SUBTILES

RÉÉQUILIBRER SES ÉNERGIES SUBTILES

RÉÉQUILIBRER SES ÉNERGIES SUBTILES

Pratiquer des soins énergétiques engage le praticien autant que la personne qui reçoit le soin 

.

Quand je pratique des soins énergétiques en Aurathérapie, je prends nécessairement en compte le fonctionnement des corps subtils et des chakras.

On me demande parfois en séance à quoi correspond chacun des chakras afin de savoir si un déséquilibre pourrait être présent. Evidemment le fonctionnement énergétique de chacun reste toujours à prendre en considération, mais je vous livre ici quelques explications en images qui sont très parlantes et qui pourraient vous aider à vous situer.

En effet, quand un fonctionnement émotionnel se présente plus qu’un autre, cela se reporte sur certains corps et certains chakras plus que d’autres. Et cela fonctionne également à l’inverse, plus un chakra peut être en déséquilibre, c’est-à-dire capter trop d’énergie ou trop peu, plus cela va influer sur le fonctionnement émotionnel et psychologique de la personne.

 

C’est pour cela qu’agir uniquement sur le mental, que sur l’émotionnel ou que sur l’énergétique n’a pas d’effet à long terme. Il est indispensable de faire un travail sur soi, de s’investir pour soi-même et ne pas laisser entre les mains d’un thérapeute ou de n’importe quelle autre personne notre propre évolution. C’est ce qu’on appelle un accompagnement holistique.

Être accompagné est une chose, on fait alors le chemin ensemble… mais se faire littéralement porter par quelqu’un ne fonctionnera jamais pour retrouver son autonomie de vie, sa souveraineté. Je ne prône pas l’idée du “prends telle solution miracle que je te propose et tout est réglé”, nous ne sommes pas dans la pensée magique. Elle existe, les miracles existent bel et bien, mais attendre leur survenue sans faire d’effort reste risqué, car cela reviendrait la plupart du temps à rester dans notre zone de confort.

 

C’est pourquoi lorsque je réalise un soin individuel je fais toujours un message de retour sur le soin pratiqué afin de délivrer le message qui a été communiqué par l’âme ou les guides afin d’encourager l’évolution et l’intégration des énergies. Ce message fournit des éléments sur lesquels la personne est encouragée à cheminer afin de prendre elle-même en charge la suite de son processus de guérison.

Mon rôle en tant qu’Energéticienne est donc d’à la fois réaliser le soin mais aussi vous communiquer ses éléments dont vous avez besoin pour cheminer. Sinon cela reviendrait à vous mettre en dépendance vis-à-vis de moi, ce qui n’est profitable pour personne.

Le processus de guérison restera toujours un processus d’engagement et de responsabilisation, c’est ainsi que nos énergies s’équilibrent durablement et le restent quand des événements compliqués se présentent.

 

Afin que vous puissiez avoir quelques bases sur lesquelles vous référer pour comprendre les chakras et les corps subtils, je vous livre ci-dessous quelques explications :

aurathérapie

En AURATHERAPIE, on prend en compte les corps subtils et les chakras… mais aussi le circuit énergétique que sont les méridiens.

Les corps subtils peuvent sembler être comme des emboitements de couches énergétiques, comme les poupées russes, en réalité elles sont imbriquées les unes dans les autres.

 

On dit souvent que chaque chakra correspond à un des corps subtils, mais là aussi c’est une fausse idée. Un chakra peut agir sur plusieurs corps et inversement. D’autant que nous parlons la plupart du temps que des 7 chakras principaux, certains 8 ou 12… mais là aussi en réalité il y en a bien plus que cela. Mais s’attacher à réharmoniser ces 7 chakras-ci c’est déjà très bien et suffisant pour se sentir mieux et plus en phase avec son évolution personnelle.

En terme de symbolique corporelle, en plus d’autres éléments dont je parlerai dans un prochain article, chaque chakra va affecter plus particulièrement une zone du corps. Ainsi de façon très logique, et pour évoquer un cas facile à comprendre, une personne qui a fréquemment des problèmes de gorge doit avoir un déséquilibre au niveau de son chakra de la gorge. Une personne qui a régulièrement des problèmes de foie doit avoir un déséquilibre au niveau du plexus solaire.

 

blocages des chakrasEvidemment un praticien ou thérapeute honnête, qu’il soit dans le domaine énergétique, psychologique ou autre, se doit de lui-même effectuer un cheminement personnel.

Je pratique évidemment des soins en autonomie, mes capacités me le permettent et je profite largement de cela afin d’équilibrer mes propres énergies. Mais pas seulement. On entend souvent parler du fait qu’un bon psychologue est lui-même suivi en thérapie. Et bon nombre de formations demandent à ce que le futur pratiquant se fasse lui aussi accompagner pour obtenir son diplôme.

C’est évidemment mon cas. J’ai à mon actif reçu de nombreuses séances en énergétique faites auprès d’un énergéticien lui-même en place depuis de nombreuses années, et ai mis en place un accompagnement personnel hebdomadaire auprès d’une psychologue durant une bonne partie de mon propre cheminement. Quelle déontologie aurais-je eu si je n’avais pas eu cette honnêteté d’être moi-même faillible. Quelle évolution concrète aurais-je eu sans faire appel à des personnes extérieures ? Car oui, ne faire appel qu’à soi est un fonctionnement en vase clos et fait prendre le risque de ne pas voir ses propres zones d’ombre. Cela reviendrait à conduire sans vérifier ses angles morts. On peut tout voir soi-même, un oeil extérieur est primordial. Et afin de remettre un réel souffle à sa vie, il est forcément nécessaire à un moment ou un autre, de faire appel à un autre professionnel.

Mais revenons à l’essentiel de cet article…

Comme tu le vois ici, chaque chakra est symboliquement/énergétiquement relié à une notion qui, en fonction de si elle est équilibrée ou non aura une “conséquence” différente. 

Les 3 premiers chakras (du bas) sont dits “telluriques”, plus en lien avec la terre et donc l’incarnation. Ce sont des chakras qui, ensemble, ont des énergies plus YANG. Mais ce Yang peut tout aussi bien être équilibré qu’en harmonie. Une personnalité plus yang sera fortement marquée par un excès d’énergie dans ses chakras, une volonté d’agir et de prendre sa place à tout prix dans le monde, sans éventuelle considération pour les autres, avec un mental de leader autoritaire… et donc possiblement avec un manque dans les 3 chakras supérieurs… ce qui lui donnera l’aspect d’une personne déconnectée de son âme, de son coeur et s’agitera pour agir sans savoir quelle direction emprunter pour aligner sa vie.

Les 3 derniers chakras (du haut) sont dits “spirituels”, plus en lien avec le ciel et donc notre divinité intérieure. Ce sont des chakras, qui ensemble, portent des énergies plus YIN. Et de la même manière que précédemment, ce yin peut être en excès. Ainsi une personnalité plus yin sera fortement marquée par un élan de fuir la vie, de fuir les autres et restera plus facilement coincée dans ses rêves et ses fantasmes… et donc potentiellement avec un manque d’énergie dans les 3 chakras inférieurs… ce qui lui donnera un aspect de personnalité “perchée” dans son univers désincarné sans oser se montrer au monde.

L’un comme l’autre pourra avoir peur d’aimer… mais chacun l’exprimera différemment.

Chakra rouge / Racine : Besoin de Survie – Incarnation terrestre

Il gère essentiellement notre énergie d’enracinement, notre rapport à l’argent, la sécurité, la force de travail, la capacité à poser ses limites, à marquer son individualité dans un droit à l’existence, la capacité de patience et de ressourcement. Son énergie en équilibre permet de préserver la vie… la base essentielle pour rester en vie et expérimenter son incarnation. Une des principales émotions qui le bloque est la peur. Quand les peurs sont là, quelles qu’elles soient, elles affectent toujours ce chakra… plus éventuellement ceux qui sont concernés par le type de peur. Pour le remettre en équilibre il sera nécessaire de retrouver un juste milieu dans sa légitimité d’être en vie et de son droit d’être respecté.

Chakra orange / Sacré : Besoin de Plaisir – Créativité

Il prend en charge toute la partie créativité et plaisir d’être autant que de vivre au sens large du terme. On y retrouve donc autant la procréation, la maternité, que le sens artistique ou créatif, le goût de s’alimenter avec joie, l’abondance en général, les plaisirs du corps, sexualité comprise mais pas uniquement, la sensualité, le sport et le rythme de la vie aussi. Ce qui le bloque est essentiellement ce qui empêche de profiter de la vie sans arrière pensée, inhibition, sentiment de tristesse, honte ou culpabilité en lien avec le corps ou ce qu’on crée dans sa vie. Pour le remettre en équilibre il sera important de retrouver le goût de vivre et le sentiment de fierté.

Chakra jaune / Solaire : Besoin d’Action – Positionnement social

Il s’occupe particulièrement de tout ce qui est mental (oui oui, il n’y a pas d’erreur) mais dans sa partie relationnelle et émotionnelle. Donc le mental de l’identité humaine. La personnalité, les croyances, et donc tout ce qui est en lien avec les différents conditionnements de l’enfance, de la communauté, etc. Etant donné son côté social, on retrouvera ici aussi la capacité à poser des limites ou non, les excès émotionnels ou les inhibitions, mais non pas dans le domaine de la survie physique, mais de la survie relationnelle. Le fait d’oser exister au sein d’un groupe et de s’y sentir en joie. D’oser se définir et s’affirmer face aux autres en reconnaissant sa valeur. Ce qui le bloque ce sont tous les types de blessures émotionnelles et les différents complexes. En cas de sentiment de manque de liberté, de volonté, de souveraineté ou de confiance en soi, c’est dans ce chakra que ça se logera plus facilement. Pour le remettre en équilibre il sera important de retrouver confiance en sa valeur face aux autres.

Chakra vert / Coeur : Besoin d’Amour – Equilibre intérieur

Son rôle en tant que chakra du “milieu” est de créer le point de bascule entre ceux du haut et ceux du bas. Entre le Yin et le Yang. Une personne en parfaite harmonie dans ses chakras, équilibre dans ses polarités, sera “dans le coeur”. Elle est à l’aise tant sur le plan de sa personnalité terrestre, son lien aux autres, que dans sa connexion aux plans subtils. C’est sur ce chakra que s’ancre la guérison à long terme.

On le représente en vert, mais il porte en lui également le rose. L’amour étant par essence l’énergie de guérison pure. Equilibrer ses chakras et faire ce cheminement de retour vers soi, en son coeur, n’a rien d’égoïste si le mental est en harmonie. A l’inverse faire en conscience, un retour constant en son coeur, pour percevoir le monde et les autres au travers cette énergie, active également non seulement son rééquilibrage, mais influe sur les autres chakras.

Il gère donc la paix intérieure, l’amour au sens pur du terme (l’amour physique ou passionnel se situent dans les chakras telluriques), la compassion, la solidarité, le respect de tous. Ce qui le bloque sera la haine, le chagrin, le sensation d’isolement, la difficulté à donner ou recevoir l’amour, l’exacerbation émotionnelle. Pour le remettre en équilibre, un cheminement sur l’accueil et l’acceptation de la vie telle qu’elle est, sera essentiel.

Chakra bleu clair / Gorge : Besoin d’Expression de soi

Il prend en charge tout ce qui concerne la communication (autant parole qu’écoute) et l’expression de soi. Mais aussi la créativité et la joie de vivre (il est en lien avec le chakra du plexus solaire). Il permet de se sentir intègre dans son positionnement dans le monde et de se connecter à son imagination et ses dons. Ce qui le bloque sera les problèmes de déni, d’affirmation et d’expression de soi, de ce qu’on aime faire, de la personne qu’on est, et toutes les échelles de valeur entre vérité et mensonge… sachant que cette honnêteté devra déjà être faite envers soi-même… Pour le remettre en équilibre il sera incontournable de devoir oser exprimer sa vérité intérieure, qu’elle que soit la façon de le faire.

Chakra indigo / 3ème oeil : Besoin de Compréhension

Il permet de faire fonctionner les énergies en lien avec le mental “supérieur” (attention pas l’ego, mais la pure intelligence de vie) et les intuitions. Il est d’ailleurs en collaboration avec le chakra sacré. C’est le lieu de la vision personnelle de notre âme, donc encore individuelle mais plus en réaction au travers notre identité humaine. Les compétences de télépathie, médiumnités quelles que soient leurs formes sont logées dans ce chakra. Il permet aussi d’accéder à la confiance grâce à la clarté d’esprit sur qui l’on est, ce qu’on veut faire, et comment le monde fonctionne. Ce qui aide la personne à accéder à sa sagesse intérieur, à sa connaissance intuitive. Ce qui le bloque ce sont les illusions, la vision chimérique de la vie, un lien au corps déconstruit, les doutes et les questionnements incessants, la dispersion intellectuelle, le manque de discernement. Pour le remettre en équilibre il sera primordial de faire le silence en soi pour éclaircir sa vision et faire confiance à ses intuitions.

Chakra violet / Coronal : Besoin de Connexion divine

Il est le plus spirituellement connecté de nos chakras “physiques” (car parmi les autres chakras non cités dans cet article on retrouve des centres énergétiques qui continuent à monter verticalement au dessus de notre tête). Celui-ci est en lien avec notre capacité à accepter notre lien à l’Univers, à quelque chose de plus grand que nous, de mystérieux et insondable. Il est le lieu de la pleine conscience, de l’éveil où se produit une clarté d’esprit connecté à tout ce qui est et permet donc l’accès à une connaissance qui dépasse l’humain. On ne vit plus que pour soi comme dans le chakra racine auquel il est relié. Ce qui le bloque c’est la peur de perdre son identité, de ne plus exister, ou au contraire de trop s’attacher par peur de l’isolement. Il donne la sensation d’être séparé de la Source ou des autres, coupé de ce qui donne un sens sacré à la vie. Pour le remettre en équilibre, il sera important de retrouver le lien à l’Univers au travers la vie terrestre, de faire preuve de compassion pour ceux qui sont en difficulté dans leur incarnation en regardant au-delà des illusions afin de maintenir une paix intérieure bien ancrée dans la vie terrestre.

Clique sur l’image pour découvrir quelques informations supplémentaires.

chakras et mantras

J’espère que ces informations te permettront d’y voir plus clair. Je suis à ton écoute en cas de questions au sujet des soins que je propose, donc n’hésite pas à me contacter par mail.

Et si tu as besoin d’un coup de pouce pour aller plus loin dans ton processus de guérison des blessures émotionnelles, je te propose de découvrir également mes SOPHROS-SOINS qui allient sophrologie et soin énergétique.

Carine Lavigne

Médium – Energéticienne – Sophrologue

-🌿- EVEIL DE L’ÂME & DU COEUR -🌿-

Retrouvez mes différents services en soins énergétiques, guidances ou rendez-vous d’accompagnements ici. 

Que vous soyez Haut Potentiel, Hypersensible, Flammes Jumelles ou non, je vous accompagne avec tous mes outils INTUITIFS et HOLISTIQUES pour vous aider à réaligner votre vie et vos relations.

 
Catégories des Articles

INSCRIVEZ-VOUS à la newsletter et recevez gratuitement votre RELAXATION EXPRESS pour vous débarrasser de vos tensions émotionnelles

Tu as envie d'évoluer aller plus loin dans ton évolution personnelle et relationnelle ?

Je peux t'aider à avancer plus sereinement ton chemin. Clique sur le lien pour consulter mes différents services et voir comment je peux t'accompagner.

LA MEILLEURE FACON DE LACHER PRISE

LA MEILLEURE FACON DE LACHER PRISE

LA MEILLEURE FAÇON DE LÂCHER PRISE

Comment enfin réussir à accepter ce qui est et vivre plus sereinement les événements difficiles de notre vie 

.

Décider de lâcher prise… en voilà une drôle d’affaire !!

Lâcher n’est-il pas le fait de laisser aller, de laisser être quelque chose ? Alors comment peut-on “décider” de lâcher ? Décider n’est-il pas l’énergie qui sous tend une action. Décider c’est se dire qu’il faut faire quelque chose et choisir une direction à suivre. C’est aller vers un futur.

Lâcher prise c’est laisser les choses telles qu’elles sont en leur état actuel, et donc rester dans l’instant présent, sans ne plus rien attendre. Lâcher prise c’est de l’ici et maintenant.

Chercher à aller vers un futur tout en restant dans l’instant présent. Quelle drôle d’antagonisme ! Le problème ne viendrait-il pas de là ?

 

Et si on arrêtait de batailler avec soi-même ou avec la vie ?

Chercher un résultat. Obtenir quelque chose. C’est se livrer à une lutte au sujet de quelque chose. En soi, faire des efforts est tout à fait louable. Il y a toujours des domaines de notre vie où faire des efforts, surmonter une procrastination, une flémingite aigue ou autre est nécessaire si l’on souhaite atteindre un objectif.

Le problème est que cela ne fonctionne que dans les domaines où nos décisions et nos actions ont un impact et du pouvoir sur le résultat final. Ce qui revient à l’inverse à accepter qu’il y ait des domaines où nous n’avons aucun pouvoir. Et que s’échiner à quelque chose est peine perdue !

 

Comment avancer et trouver les meilleures façons de lâcher prise ?

En commençant par accepter qu’il ait des batailles que nous ne pouvons pas mener. Que cela n’est pas de notre ressort est la première chose à comprendre. La deuxième sera d’apprendre à percevoir dans les différentes situations que nous traversons celles qui justement sont à notre portée en ce qui concerne l’influence de nos actions et celles qui ne le sont pas.

On retrouve cette notion dans une célèbre citation de l’Empereur Marc Aurèle : “Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé et le courage de changer ce qui peut l’être mais aussi la sagesse de distinguer l’un de l’autre.”

Ne pas lâcher prise équivaut à réprimer ce qu’il se passe en nous, à ne pas vouloir regarder les choses en face, à ne pas accepter notre “défaite” ou notre “impuissance” face à certains événement et à lutter contre eux. C’est d’une certaine manière “lutter contre des moulins à vent” !

Nous nous enchainons alors à nos limitations, nos incapacités à modifier quelque chose et emmagasinons tant de tensions, qu’au bout d’un moment on explose de partout. Et la situation empire encore plus. Les émotions deviennent alors encore plus fortes et incontrôlables.

 

Voici donc une liste de sujets sur lesquels réfléchir pour améliorer sa capacité à lâcher prise

  • Ne pas chercher à tout comprendre : Quand on lance la machine du mental, ce ne sont que questions après questions. Cela peut vraiment être sans fin ne permet pas de trouver de solution au problème initial. Si vraiment tout ce que vous imaginez pouvoir faire ou avez déjà tenté de faire au sujet de ce qui vous préoccupe, ne fonctionne pas, n’a pas d’influence. Alors stoppez net la recherche de compréhension. Car soit la réponse n’est pas venue à vous et il n’y a pas lieu d’être qu’elle vous apaise. Soit la réponse est déjà venue à vous mais vous n’avez pas voulu l’entendre et l’accueillir. 

 

  • Prendre conscience de ses résistances : Nous sommes tous passés par des conditionnements familiaux et sociétaux qui nous ont forgé une personnalité particulière plutôt qu’une autre. Même s’il faut convenir qu’il y a malgré tout une base personnelle. Mais ces conditionnements sont venus nous mettre une couche supplémentaire par dessus la personne que nous sommes véritablement. Et cette couche est la plupart du temps faite de peurs et de résistances. Oser prendre conscience de cela et accepter nos faiblesses, nos difficultés est déjà un pas pour reconnaitre que nous faisons de notre mieux et que notre histoire, notre passé est un poids pour avancer sur le chemin du lâcher prise. Car cela a forgé des croyances et des attentes qui parfois nous pèsent plus qu’autre chose… et ne nous aident pas à lâcher prise sur certains domaines. C’est un peu comme un programme réflexe qui se met en route tout seul que nous ne percevons même plus tellement il est présent en nous depuis longtemps. La seule solution ici va être de reprendre le pouvoir sur ces conditionnements et de petit à petit oser sortir du moule dans lequel vous êtes rentrés malgré vous. Il y a là l’importance de s’accorder le droit de faire de nouveaux choix et d’oser être différent.

 

  • Accepter ce qui est, y compris les résistances : Il est important de faire attention quand on repère des résistances et conditionnements à ne pas se fustiger et vouloir à tout prix sortir de là sans s’accorder le droit de le faire en douceur. Ou de rentrer dans un auto jugement dévalorisant parce qu’on aurait développer telle croyance limitante ou tel comportement destructeur. Nous restons humains et en cela, nous fonctionnons ainsi : enfant notre fragilité face au monde est telle que nous sommes obligés de rentrer dans le moule que nous propose notre environnement et nos proches, c’est une question de survie. Nous n’avons pas d’autre choix. Se fustiger parce que cela nous a créé telle croyance ou tel comportement est complètement improductif. Il est très important à ce stade de se donner de l’amour et de la douceur, justement parce que nous n’en avons pas reçu enfant et qu’il est temps d’en recevoir. Donc accepter de ne pas être forcément en mesure de tout lâcher d’un seul coup. C’est normal, car pour oser lâcher d’un côté, il est important de créer de quoi se raccrocher d’un autre. Et cela ne se fait pas du jour au lendemain.

 

  • Oser vivre sa peine pleinement : Quand on se sent trahi, abandonné, rejeté, incompris, brisé, on ressent de la colère, de la tristesse, et nous plongeons dans la douleur. Cela fait partie du processus de deuil. Car oui, lâcher prise c’est accepter la fin de quelque chose et donc rentrer dans une forme de deuil à faire. Ne pas s’autoriser à vivre nos émotions, les refreiner, les juger, c’est ne pas entamer ce deuil. C’est bloquer le processus. Et cela peut être lié à une part inconsciente qui se dit que si nous tenons le coup, si nous sommes résilients là comme ça rapidement, c’est que nous pouvons encore gérer la situation, trouver une solution. C’est donc ne pas percevoir notre impuissance, ne pas percevoir que si, cette situation est révolue et qu’il nous faut passer à autre chose. Autorisez-vous à vivre vos émotions, autorisez-vous à être en deuil. C’est le seul moyen de s’autoriser par la suite à remettre en route une nouvelle construction. Sans ce principe c’est comme si nous ne faisions que relire la dernière page d’un chapitre qui arrive pourtant à sa fin. C’est de l’énergie déployée à ressasser sans se libérer réellement de l’histoire et ne pas s’autoriser à reconstruire une autre histoire. Qui potentiellement sera encore plus belle.

 

  • identifier ses besoins : La difficulté à lâcher prise sur un sujet ou une relation est souvent du au fait que nous portons des attentes vis-à-vis d’eux qui vont au-delà de ce que cette situation ou cette personne peut nous apporter. Nous avons tous des besoins et des désirs, cela est normal. Et parfois nous attendons que ce soit l’extérieur qui nous apporte ce qui nous fait défaut. Nous aspirons à la sécurité, au respect, à l’amour, alors que nous ne savons pas nous l’apporter à nous-même. Et au lieu de reprendre notre pouvoir à ce sujet, nous continuons d’attendre des autres qu’ils viennent nous combler. Quand cela ne colle pas, nous nous mettons à les critiquer, les juger et/ou à nous blesser nous-même en nous sentant victime de ce qu’ils ne font pas pour nous. La difficulté à lâcher prise provient en partie de besoins que nous n’avons pas encore appris à remplir par nous-même. Car si nous étions remplis et sans attente vis-à-vis de l’extérieur, alors nécessairement il n’y a rien à quoi nous serions accrochés au point de ne pas pouvoir lâcher prise. Non ? Donc retrouver de l’autonomie est un pas indispensable dans le chemin de lâcher prise. Ne l’oubliez jamais.

 

En conclusion

Lâcher prise est nécessaire si l’on veut retrouver la paix de l’esprit. Lâcher prise c’est apprendre à accueillir et accepter la vie telle qu’elle se présente sans chercher à la modifier. Mais attention, à ne pas tomber dans l’excès inverse, de tout laisser partir à vau l’eau et ne plus agir du tout dans sa vie. Nous restons quoiqu’il arrive souverains et devons apprendre aussi à prendre les choses en main quand cela est nécessaire.

Ici encore dans la nécessité de lâcher prise, une énergie donc très Yin, puisque passive, il sera indispensable de l’équilibrer de façon juste avec une volonté affirmée et active d’un autre côté, et donc un côté Yang qui reste présent dans les domaines où nous gardons du pouvoir. Voir l’article sur les polarités Yin et Yang.

Dans la relation à l’autre, reconnaitre qu’il est temps de lâcher prise et d’activer un comportement Yin, sera salutaire quand la personne ne veut pas s’investir dans le lien ou ne pas comprendre notre point de vue ou encore qu’elle n’est pas en mesure de constater combien son comportement est délétère. A ce moment-là, c’est accepter que nous ne pouvons pas lutter contre la volonté de l’autre, c’est accepter que le lien ne fonctionne pas en l’état et récupérer son énergie Yang qui se trouvait mal placée dans cette bataille perdue. C’est ainsi se donner la liberté de réemployer notre énergie Yang dans les domaines de notre vie où nous avons du pouvoir et nous occuper de nous-même et de ce que nous avons à faire pour nous.

Cessons de lutter contre nous, contre les autres et la vie, et redirigeons notre énergie aux “bons endroits”. 

 

 

Et si tu as besoin d’un coup de pouce pour aller plus loin dans ton processus de guérison des blessures émotionnelles, je te propose de découvrir mes SOPHROS-SOINS qui allient sophrologie et soin énergétique. 

Carine Lavigne

Médium – Energéticienne – Sophrologue

-🌿- EVEIL DE L’ÂME & DU COEUR -🌿-

Retrouvez mes différents services en soins énergétiques, guidances ou rendez-vous d’accompagnements ici. 

Que vous soyez Haut Potentiel, Hypersensible, Flammes Jumelles ou non, je vous accompagne avec tous mes outils INTUITIFS et HOLISTIQUES pour vous aider à réaligner votre vie et vos relations.

 
Catégories des Articles

INSCRIVEZ-VOUS à la newsletter et recevez gratuitement votre RELAXATION EXPRESS pour vous débarrasser de vos tensions émotionnelles

Tu as envie d'évoluer aller plus loin dans ton évolution personnelle et relationnelle ?

Je peux t'aider à avancer plus sereinement ton chemin. Clique sur le lien pour consulter mes différents services et voir comment je peux t'accompagner.

LA NAISSANCE DE L’AMOUR DES FLAMMES JUMELLES

LA NAISSANCE DE L’AMOUR DES FLAMMES JUMELLES

LA NAISSANCE DE L'AMOUR DES FLAMMES JUMELLES

reconnaitre sa flamme jumelle

L’amour des flammes jumelles commence au sein de la Source Originelle

 

Au départ nous sommes tous unis et non dissociés de l’autre. Inconscients d’exister et pourtant déjà présents.
 
Au creux de cet état d’unicité nous naissons sur un plan vibratoire élevé, nous sommes pure énergie et en parfaite union avec le grand tout. A ce stade, nous sommes ce que certains nomment l’Esprit ou Soi Supérieur. Mais au cours de cette manifestation, une première dualité apparait… celle de la polarisation énergétique.
En tant qu’énergie pure nous nous polarisons donc sur l’énergie Yin ou Yang, même si nous restons tous pleins et entiers par nous-même. Malgré cette polarisation nous continuons de former un tout et nous sentons tout de même complets, car non seulement nous sommes toujours au coeur de la matrice, donc en sécurité totale, mais en plus, en nous polarisant nous sommes automatiquement connectés/fusionnés avec un autre Esprit/Soi portant la polarité complémentaire à la nôtre.
 
Nous sommes à cette étape vibratoire, à la fois en état d’unité et en état de dualité. A la fois individuels et duels. La complémentarité créée par la polarisation et la connexion/fusion de ces deux Esprits/Soi crée au sein de la Source Originelle ce qu’on appelle un “oeuf cosmique”.
 

la naissance des flammes jumelles

L’image du Yin et du Yang, avec le symbole Taijitu du Tao en est la représentation.
Chaque étincelle de vie qui nait ici porte donc en elle, une polarité initiale plus Yin ou plus Yang, avec en elle-même un peu de sa polarité complémentaire.
L’objectif pour elle, si elle souhaite revenir à l’état originel initial, donc avant la polarisation, sera de rééquilibrer sa polarité de base au même niveau de celle qui semble lui manquer. Je dis bien semble, car en réalité elles sont toujours toutes les deux présentes, c’est simplement qu’une des deux a pris plus de force que l’autre.
Sauf qu’à ce stade où les deux Esprits/Soi sont encore en union au sein de la Source, cela ne pose aucun problème.
Bien au contraire. L’amour pur et inconditionnel entre les deux êtres prend naissance ici. Tout se passe bien, chacun complète l’autre et aucune défiance ne s’installe entre eux.
Normal, ces étincelles divines n’ont encore rien expérimenté ! Elles sont pure joie, pur amour, pure symbiose.

 

L’Univers a pourtant un objectif à la création de ce principe de flammes jumelles

Celui de vivre dans la matière et de l’expérimenter. Un changement de niveau vibratoire est donc nécessaire pour que l’expérience se fasse. Le plan d’incarnation étant celui de la dualité, par opposition et complémentarité à l’unité des vibrations “supérieures”.

Par un mouvement incontrôlé l’oeuf cosmique au sein duquel se trouvent les deux polarités de flammes jumelles se trouve alors expulsé, comme pour un accouchement, de la source originelle. Et par le fait, les deux polarités se séparent l’une de l’autre et retrouvent leur individualité première.

Tout ceci se fait en quasi simultané c’est pourquoi il n’est pas toujours évident de le percevoir énergétiquement.
 
Chacune conservant sa polarité de base, les polarités se retrouvent sur un autre plan vibratoire, celui de l’âme, celui au travers duquel les expériences matérielles pourront être réalisées, emmagasinées et travaillées petit à petit.
 

L’Amour Inconditionnel nait dans ce processus de créations des âmes

Le processus d’expérimentation de l’incarnation s’active alors, et chaque âme ayant été connectée/fusionnée à une autre âme de sa polarité complémentaire, chaque duo/dyade porte donc la même signature vibratoire. Cette vibration unique met en place un système de reconnaissance inconscient et un système de vases communicants sur le plan énergétique entre les deux âmes. Chacune reconnait alors l’autre à sa manière et selon sa propre polarité. Cette reconnaissance porte en elle l’Amour ressenti pendant le temps d’union fusionnelle dans la source.

Chaque âme de ce duo se retrouvant séparée de son complément originel aura alors l’impression d’être incomplète sans l’autre, comme si elle n’était plus qu’une moitié d’âme. Ce qui est une erreur en réalité et une fausse notion communément répandue au sujet des flammes jumelles. Car personne n’est une moitié d’âme. Ce sont bien deux Soi supérieurs qui existent initialement séparément et ont été fusionnés ensemble dans la matrice. Les flammes jumelles portent ainsi la même vibration unique, comme un code génétique commun…

La nostalgie de l’ailleurs ou nostalgie de l’amour fusionnel

Toutes les âmes, qu’elles aient retrouvées ou reconnues leur polarité complémentaire, portent donc en elles à la fois un besoin de revenir à l’état unitaire vécu dans la Source Originelle et un besoin de le faire au travers de l’état amoureux. C’est ce qu’on appelle la nostalgie de l’ailleurs ou nostalgie de l’amour fusionnel. Cette sensation qu’il nous manque quelque chose provient de cette double séparation. Et le besoin de se sentir plein et entier enclenche alors la recherche de cet “amour perdu” qui viendrait effacer en nous cette sensation d’incomplétude.

Chaque âme aura ainsi tendance à rechercher l’amour à chacune de ses incarnations pour se sentir pleine et entière. Mais rencontrera toutes les difficultés liées à l’incarnation et au lieu de cheminer vers l’unité, se blessera et se morcellera encore plus.

Les Flammes Jumelles sont donc “simplement” deux âmes distinctes, pleines et entières, qui sont attirées l’une par l’autre de façon inconsciente, car elles portent en elle le désir d’un jour retrouver l’état originel de la fusion.

La véritable naissance de l’Amour des flammes jumelles et la mise en place de la quête de réunion

Dans cette quête de retour à l’Amour pur et inconditionnel, notre flamme jumelle sera ainsi la seule et unique âme “extérieure” qui pourra nous faire retrouver cette sensation de complétude originelle. Tout du moins au début de la rencontre, car le système mental et égotique de l’identité humaine et des blessures émotionnelles non apaisées entraveront tôt ou tard la remise en harmonie du duo.

SAUF QUE… cette recherche de retour à l’amour originel ne DOIT PAS SE FAIRE AU TRAVERS DE LA REUNION AVEC SON AUTRE, mais uniquement en cherchant à SE REUNIR D’ABORD A SOI-MÊME en faisant un travail d’apaisement de son parcours personnel.

Car ce retour à l’état d’amour fusionnel ne peut se faire sans avoir d’abord expérimenté tous les aspects de la matière incarnée… ni sans avoir fait un travail de libération sur le plan émotionnel et énergétique suite à ces expériences.

Les deux âmes ayant chacune accumulé des expériences au fur et à mesure des incarnations, qu’elles soient vécues chacune de leur côté ou ensemble lors de certaines vies communes, qu’un karma personnel et commun au duo s’active. Ce karma porte des charges vibratoires et des blessures qui bloquent les âmes et qui au lieu de les aider à se réunir en elles-mêmes ou dans le duo, les sépare toujours plus… d’elles-mêmes et de leur autre.

Ici, il est donc important de garder à l’esprit que même si notre flamme jumelle est et restera toujours notre parfait complément, notre amour éternel, elle n’en reste pas moins une personne extérieure à nous qui a son propre parcours et sa liberté individuelle.

C’est donc à chacune des flammes de faire un travail de guérison sur elle-même pour atteindre sa complétude personnelle sans son autre et en sortant de l’idée que sans sa flamme on ne peut pas atteindre le bonheur. Car si nous pouvons tout à fait être pleinement heureux sans notre flamme jumelle !! Ceux qui prétendent le contraire ne font qu’entretenir un état de souffrance et d’attente chez l’âme qui sera la plus consciente du lien.

Pour sortir du cercle vicieux initial où l’on peut se noyer quand on est l’âme qui s’éveille en premier au lien dans le duo. La seule manière d’atteindre cette plénitude personnelle, et retrouver un état d’unité faisant écho celui vécu dans la source, il sera nécessaire de rééquilibrer en soi-même sa polarité dominante de base, mais aussi en faisant en sorte d’acquérir et de développer de façon tout autant équilibrée la polarité qui lui “manquait”.

Cette mise en place de la complétude aura un effet salvateur pour l’âme éveillée en premier, car elle permettra de faire naitre en elle la première fusion du Yin et du Yang en elle-même. 

La fusion avec son autre, au niveau vibratoire d’abord puis sur le plan de la matière faisant l’objet d’autres étapes de fusions… avant l’ultime au moment du retour dans la matrice originelle.
 

Retrouvez ici L’ACCOMPAGNEMENT dédié aux FLAMMES JUMELLES et LES DIFFERENTS ARTICLES qui vous PERMETTENT D’AVANCER plus sereinement sur votre parcours.

Carine Lavigne

Médium – Energéticienne – Sophrologue

-🌿- EVEIL DE L’ÂME & DU COEUR -🌿-

Retrouvez mes différents services en soins énergétiques, guidances ou rendez-vous d’accompagnements ici. 

Que vous soyez Haut Potentiel, Hypersensible, Flammes Jumelles ou non, je vous accompagne avec tous mes outils INTUITIFS et HOLISTIQUES pour vous aider à réaligner votre vie et vos relations.

 
Catégories des Articles

INSCRIVEZ-VOUS à la newsletter et recevez gratuitement votre RELAXATION EXPRESS pour vous débarrasser de vos tensions émotionnelles

Tu as envie d'évoluer aller plus loin dans ton évolution personnelle et relationnelle ?

Je peux t'aider à avancer plus sereinement ton chemin. Clique sur le lien pour consulter mes différents services et voir comment je peux t'accompagner.

GUERIR LES BLESSURES EMOTIONNELLES

GUERIR LES BLESSURES EMOTIONNELLES

GUERIR LES 5 BLESSURES EMOTIONNELLES

les blessures émotionnelles

Comment savoir où on en est dans la guérison de ses blessures émotionnelles…

.

C’est toujours utile de faire régulièrement un point sur l’état de nos blessures émotionnelles. De la même manière que tant qu’une convalescence physique n’est pas terminé, il peut être bon de vérifier l’avancement de notre guérison.
Ces blessures sont regroupées sous 5 grandes tendances… qui nous font entrer de façon réflexe dans un mécanisme de défense.

S’observer et mettre à jour ses blessures, n’est pas remuer le couteau dans la plaie et se culpabiliser de ne pas – encore – avoir réussi à dépasser ses ombres intérieures.
S’observer est simplement prendre acte de ce qui se passe en soi à cet instant présent et de continuer à en faire un tremplin bienveillant pour avancer vers le pas suivant.
Et quand on est en chemin vers sa propre guérison du coeur, s’observer est aussi se féliciter et s’encourager à persévérer vers le retour de notre liberté d’être.
.
.
Voici ce que dit Lise Bourbeau quand ces 5 blessures sont en voie de guérison et ce qui se passe en nous :

La blessure de REJET :

Réflexe de survie : la fuite par peur de ne pas gérer la panique qui monte en soi.
Moyen de guérison : affronter ses peurs de vivre dans le concret.

Quand tu sens que tout est bloqué en toi ou dans ta vie, que tu n’es pas à ta place et que tu n’arrives pas à prendre les choses en main… alors il est temps d’oser exister face aux autres…
Cette blessure s’apaise quand tu prends de plus en plus ta place et que tu oses t’affirmer. Et même si quelqu’un sort de ta vie et semble t’oublier, tu restes en équilibre et bien dans ta vie. Tu gères de mieux en mieux tes peurs et oses aller de l’avant ou être au contact des autres.
.
.
La blessure d’ABANDON :

Réflexe de survie : la dépendance affective par peur de la solitude.
Moyen de guérison : devenir plus autonome et prendre confiance en soi.

Quand tu sens que tu ne peux pas faire les choses sans en référer au monde extérieur, à une situation particulière ou à une personne en particulier, et que tu a besoin de l’attention et les contacts des autres pour être à l’aise dans ta vie ou ressentir ta valeur… alors il est temps d’apprendre à faire les choses pour toi-même…
Cette blessure s’apaise quand tu te sens bien même si tu es seul. La vie devient moins mélodramatique. Tu ressens l’envie de faire des choses pour toi sans attendre la présence de quelqu’un ou son approbation.
.
.
La blessure d’HUMILIATION :

Réflexe de survie : le masochisme / autopunition-autodévalorisation par peur d’être soi-même.
Moyen de guérison : développer son estime de soi et se ressentir comme essentiel.

Quand tu sens devoir tout prendre en charge, devoir être responsable de tout, te sacrifier et que tu sens que tu manques de liberté, alors il est temps de poser tes limites…
Cette blessure s’apaise quand tu prends le temps de vérifier tes besoins avant de dire oui aux autres, et que tu es capable de faire des demandes sans te croire dérangeant.
.
.
La blessure de TRAHISON :

Réflexe de survie : l’hyper vigilance et l’hyper contrôle par peur d’être renié ou non respecté.
Moyen de guérison : apprendre à lâcher prise et accepter les aléas imparfaits de la vie.

Quand tu sens que si tu ne gères pas les choses de la vie et anticipe les situations, tout peut partir en “cacahuètes”… alors il est temps de lâcher la pression…
Cette blessure s’apaise quand tu acceptes que la vie ne peut pas être gérée dans tous les détails, qu’il y a des imprévus mais que tu sauras les gérer en temps utile. Tu ne vis plus autant d’émotions au moment où quelqu’un ou quelque chose vient déranger tes plans. Tu lâches prise plus facilement sur les résultats que tu espérais et apprends à t’adapter sans t’accrocher à tes attentes.
.
.
La blessure d’INJUSTICE :

Réflexe de survie : la rigidité et la froideur par peur de ressentir des émotions ingérables.
Moyen de guérison : sortir du perfectionnisme et développer de la flexibilité.

Quand tu sens que tout doit absolument être bien fait pour que personne ne te reproche rien, ou ne pas être pris au dépourvu émotionnellement ou matériellement… alors il est temps de devenir plus souple.
Cette blessure s’apaise quand tu te permets d’être moins perfectionniste, de faire des erreurs sans vivre de colère ou de critique envers toi-même. Tu t’accordes le droit de montrer ta sensibilité, de pleurer devant les autres sans perdre le contrôle et sans peur du jugement des autres.
.

Evidemment, il y a des nuances, car personne n’est à 100% une seule blessure… pour les joies de l’introspection à faire, nous sommes en général dotés de plusieurs blessures qui forment une cartographie personnelle et différente d’une personne à l’autre.
Oui, parce que sinon, ça ne serait pas drôle n’est-ce pas ?

.

Et si tu as besoin d’un coup de pouce pour aller plus loin dans ton processus de guérison des blessures émotionnelles, je te propose de découvrir mes SOPHROS-SOINS qui allient sophrologie et soin énergétique. 

Carine Lavigne

Médium – Energéticienne – Sophrologue

-🌿- EVEIL DE L’ÂME & DU COEUR -🌿-

Retrouvez mes différents services en soins énergétiques, guidances ou rendez-vous d’accompagnements ici. 

Que vous soyez Haut Potentiel, Hypersensible, Flammes Jumelles ou non, je vous accompagne avec tous mes outils INTUITIFS et HOLISTIQUES pour vous aider à réaligner votre vie et vos relations.

 
Catégories des Articles

INSCRIVEZ-VOUS à la newsletter et recevez gratuitement votre RELAXATION EXPRESS pour vous débarrasser de vos tensions émotionnelles

Tu as envie d'évoluer aller plus loin dans ton évolution personnelle et relationnelle ?

Je peux t'aider à avancer plus sereinement ton chemin. Clique sur le lien pour consulter mes différents services et voir comment je peux t'accompagner.

LES POLARITES YIN ET YANG

LES POLARITES YIN ET YANG

LE REEQUILIBRAGE DES POLARITES YIN ET YANG

Tu as déjà entendu parlé des polarités Yin et Yang des Flammes Jumelles, mais tu ne sais pas trop en quoi ça consiste ou de quelle polarité tu peux être ? Tu te demandes à quoi cela peut te servir de le savoir ?

C’est simple cela a une influence sur ton rééquilibrage personnel, et ça pour tout le monde. Il suffit de faire un parallèle avec les notions de froid et de chaud. Si tu es un frigorifié pour retourner à la normal et te sentir bien, c’est de chaleur dont tu as besoin. Et inversement. Donc si à la base tu ne sais pas repérer ce qui est de l’ordre du chaud ou du froid, tu prends le risque de te refroidir encore plus et de partir dans une mauvaise direction.

Voilà donc pourquoi il est nécessaire de savoir si on est Yin ou Yang à la base.

 

Posons donc le décor des polarités Yin et Yang

Je te fais un rapide résumé de la mise en situation de départ.

A la naissance de notre âme (enfin de notre Soi Supérieur plus précisément, mais c’est une notion qui parle encore à peu de gens) nous sommes polarisés.

Avant notre naissance énergétique, nous sommes le tout, nous en faisons intégralement partie, sans distinction, sans individualité. C’est l’unité parfaite… donc ne sommes ni Yin ni Yang, les deux sont fusionnés ensemble, ou dirons-nous en parfait équilibre.

C’est le symbole du Taijitu que l’on retrouve dans le Tao.

Puis la naissance des âmes se fait, et du fait qu’elles s’individualisent elles se mettent à vibrer d’une polarité ou de l’autre. Donc soit Yin, l’énergie féminine. Soit Yang, l’énergie masculine.

Chacune portant en elle, le germe de l’autre. Pour autant, cette énergie de base n’a absolument rien à voir avec le sexe du corps, ni avec la sensation intérieure d’être un homme ou une femme. C’est bien l’énergie de l’âme, ce niveau vibratoire qui porte la mémoire des expériences de cette étincelle de vie individuelle.

Voir l’article qui explique plus en détail la naissance des flammes jumelles ici. Nous voici donc polarisés énergétiquement !  Cela crée la dualité, du mouvement en nous… et la quête du retour à l’unité originelle.

Pour arriver à cela, il faudra que chaque âme, au fur et à mesure de son cheminement lors de ses incarnations, apprenne à gérer sa polarité de base et développe celle qui lui fait plus défaut. Tout ceci dans l’amour de soi, l’amour des autres, de la vie… et bien sûr l’amour de « son » autre.

Sachant qu’intérieurement, la naissance crée un sentiment d’expulsion de la matrice, la naissance des âmes crée déjà une première blessure. Celle de la séparation originelle. Et cette blessure est donc la première à s’exprimer lors de nos premières incarnations. Puis au fur et à mesure les blessures se superposent en multiples couches, la vie dans la matière, surtout sur notre réalité qu’est la terre, n’est pas évidente et vient parfois nous mettre des bâtons dans les roues plutôt que nous aider. Mais c’est un autre sujet.

 

L’explication originelle dans la symbolique chinoise taoïste

Le symbole du Tao est apparu il y a des milliers d’années, bien avant JC. Il représente une vision du monde polarisé et cyclique. Une vision qui est toujours d’actualité, mais qui n’est pas le signe d’opposition mais de complémentarité.

Cette vision vient de l’énergétique et représente la recherche d’équilibre et d’harmonie dans les différences aspects de la vie.

Quand l’énergie est déséquilibrée entre les deux, il en vient tôt ou tard des difficultés dans notre vie, dans notre corps et dans nos relations. L’idéal serait de porter en soi les deux en état d’équilibre parfait, ou quasiment, mais cela demande un cheminement personnel consciencieux que certains trouvent fastidieux car il oblige à regarder en face son fonctionnement et ses blessures.

Mais pour ceux qui osent s’aventurer sur ce chemin, c’est une toute nouvelle vision de la vie qui s’offrent à eux et leur permet de remettre en ordre leur histoire de vie.

Pour ceux qui sont sur un parcours de Flammes Jumelles, qu’ils l’ont reconnu et accepté en conscience, cette recherche de rééquilibrage entre Yin et Yang est primordial pour avancer vers sa complétude. En parallèle bien sûr, du travail de libération des 4 plans de conscience que sont le mental, le corps, le cœur et l’âme.

 

Qu’est-ce que c’est que les polarités Yin et le Yang ? Comment les reconnaitre ?

Ce sont deux énergies parfaitement complémentaires qui ensemble forment les deux aspects de la dualité (en « opposition » à la non dualité dont certains textes spirituels parlent). C’est grâce à la présence de deux éléments que l’individualité, l’espace et le temps… donc le mouvement peuvent apparaitre.

Voici les principales caractéristiques de ses deux énergies.

Le YIN : le féminin

Energie Féminine ascendante. C’est-à-dire qu’énergétiquement au niveau des chakras, elle est l’énergie Ida au niveau de la kundalini. Elle part donc des chakras du bas pour remonter vers le haut, et passe par le cerveau droit. C’est pourquoi le cerveau droit est celui qui est relié à la créativité, à l’intuition et à la mère.

Les éléments qui le caractérise : la nuit / le sombre / la mort / le négatif / l’intérieur / la réceptivité / la contraction / la passivité / la lune / l’intuition / la connexion spirituelle / la créativité / l’inspiration / l’intériorisation / le froid / l’humidité / la défense / la concentration / la patience / la douceur / l’immobilité / la terre

Le YANG : le masculin

Energie Masculine descendante. Au niveau énergétique, c’est le courant nommé Pingala au sein du fonctionnement de la kundalini. Elle part ainsi des chakras supérieurs pour redescendre vers la terre, et elle passe par le cerveau gauche. L’hémisphère dit de la logique et du raisonnement, donc celui relié au père.

Les éléments qui le caractérise : le jour / le clair / la vie / le positif / l’intérieur / l’émission / l’expansion / l’agressivité / le soleil / le raisonnement / la connexion à la matière / la réalisation / l’action / l’extériorisation / le chaud / le sec / l’attaque / la dispersion / l’impatience / la colère / le mouvement / le ciel

 

Ce qui veut dire que quand on porte à la base une énergie non équilibrée, on peut avoir tendance à exprimer les atouts et inconvénients d’une polarité plutôt qu’une autre.

Chaque polarité est parfaite, il n’y en a pas une meilleure qu’une autre. Elles sont complémentaires et notre objectif est donc d’apprendre à récupérer notre énergie polarisée manquante afin de nous sentir en complétude intérieure.

La fusion du Yin et du Yang en nous-même augmente d’ailleurs notre taux vibratoire et nous fait franchir un seuil au niveau de notre éveil de conscience.

 

Comment différencier sa polarité de base ?

Avant de vous préciser comment repérer au mieux votre polarité, il est important de préciser, que même si elles existent, reconnaitre sa polarité ne doit surtout pas être un moyen de s’enfermer dans une étiquette. Le monde et l’humain, même s’il est basé sur deux polarités, ne veut pas dire qu’il est tout noir ou tout blanc. C’est vraiment le cas de le dire dans notre explication entre le yin noir et le yang blanc.

Réduire une personnalité à son versant yin ou yang, serait comme réduire la planète à son pole nord ou son pole sud… et il existe de vastes territoires entre les deux, nous sommes tous bien d’accord pour le dire. Il est donc important de ne pas oublier qu’entre le yin et le yang, il existe une multitude de couleurs d’expressions humaines.

 

La personnalité Yin de façon stéréotypée (car évidemment il y a des nuances à apporter pour chacun) aura donc tendance à se montrer dans ses difficultés plus :

Réservées, timides et introverties, elles n’aiment pas trop attirer l’attention et cherchent plus à se fondre dans le décor. Pour ne pas déranger, mais aussi parce qu’elles sont l’impression de ne pas avoir de place dans le groupe, de ne pas être suffisamment ceci ou cela. Cette difficulté face au groupe, au monde en général, font qu’elles sont en suradaptation constante, au point de se perdre de vue elles-mêmes. Et ce sans forcément sans rendre compte tellement le mécanisme est installé depuis longtemps.

Connectées et intuitives, si elles ont un attrait pour la spiritualité, elles peuvent s’avérer être très intéressées par ce domaine et capter naturellement les messages subtils de son âme ou d’autres plans énergétiques. Mais à outrance être dans une fuite constante de la réalité de la vie et chercher des moyens d’oublier le quotidien et ne pas s’y confronter.

Tournées vers leur intériorité, elles ont tendance à s’enfermer dans leur monde. Et pourtant ce qu’il se passent en elles leur fait malgré tout peur, ce qui crée un cercle vicieux intérieur d’où rien ne sort par peur de soi-même et d’être mis en difficultés sans pouvoir réussir à gérer. Je donne souvent l’image de la personne bloquée dans son château fort, connectée à ses rêves, à ses joies mais qui ne sort pas du château et n’expérimente pas la vie. De plus en fonction de leur équilibre émotionnel les personnalités yin peuvent facilement occulter ce qu’elles ressentent, soit parce qu’elles se leurrent sur leurs émotions, soit parce qu’elles ressentent trop fortement les choses et en ont peur, ce qui résultera dans un cas comme dans l’autre, à ne pas s’exprimer sur ce qu’il se passe en elles. Mais aussi par peur de se tromper, de faire fausse route au point d’être exclu de leur lien aux autres, de ne pas passer à l’action quand il s’agit de se montrer au monde et de ne pas exprimer qui elles sont, ni ce qu’elles ressentent.

Bien en équilibre les personnalités Yin sont par contre très à l’écoute de ce qu’il se passent en elles et dans le monde, savent percevoir les âmes, les émotions et comprennent de façon fine les choses. Sans peur d’être reniées et montrées du doigt pour leurs facettes mystérieuse. Ce qui leur donne une grande capacité d’ouverture, de compréhension et donc la qualité de savoir facilement comment avancer sans se perdre sur leur chemin. Ce sont des personnalités connectées à l’AVOIR.

 

La personnalité Yang de façon stéréotypée (là aussi il y a des nuances à apporter) aura donc tendance à se montrer dans ses difficultés plus :

Extraverties et à l’aise au sein d’un groupe, elles aiment avoir les regards sur elles et se montrer comme des leaders ou avoir de la notoriété. Elles s’imposent facilement, quitte à mettre les pieds dans le plat si nécessaire ou à déplaire. Avoir une place dans le monde est important pour elles, et si possible sur le devant de la scène. Elles préfèrent faire en sorte que les autres s’adaptent à elles plutôt que de se montrer conciliant, au point parfois de nier les particularités des autres et devenir intolérant.

Terre à terre et en besoin de voir les choses se manifester, elles espèrent du résultat dans ce quelles font et décident. Ce sont des organisateurs, des bosseurs qui avancent coute que coute et veulent que ça se voit. Le concret est leur domaine. Mais parfois ces personnalités avancent sans savoir où aller véritablement et s’épuisent.

Tournées vers l’extérieur, elles ne regardent pas à l’intérieur d’elles-mêmes ce qui s’exprime dans leurs émotions, et peuvent se perdre en chemin également car elles n’ont pas toujours intégré qu’il est important de savoir dans quelle direction aller avant de se lancer. Elles se sentent plus facilement en besoin de tout vérifier et de contrôler cet extérieur qu’elles jugent effrayant. Je donne souvent l’image de la vigie du château fort qui fait des tours de garde autour du château, prêt à tout attaquer qui s’approche trop près de lui, ou qui part à la conquête du graal sans savoir par où commencer. C’est un cercle vicieux qui ici s’exprime à l’extérieur avec une personne qui ne gère pas forcément de façon équilibrée non plus ses émotions, mais accusera plus facilement l’extérieur de ses propres faiblesses. Elles se leurrent sur ce qu’il se passe dehors, estimant le monde extérieur dangereux et cherchant à le surveiller le plus possible pour ne pas être pris au dépourvu.

Bien en équilibre les personnalités Yang sont par contre très au fait de comment mettre en place des actions efficaces et productives. Elles comprennent vite comment faire les choses, et comment le faire bien. Elles ne rechignent pas les efforts et ne se laissent pas démonter par les difficultés du chemin. Quand elles n’ont pas peur de ne pas être mis en tête de rang et valorisées, elles ont une capacité à motiver les troupes comme personne et émettent une force de vie qui rayonne naturellement quoiqu’elles fassent. Ce sont des personnalités connectées au FAIRE.

 

Quand une personne s’équilibre dans son Yin (AVOIR) et son Yang (FAIRE), alors elle active en elle son ÊTRE et depuis à la fois douce et puissante, connectée à son destin et capable de le mettre en route, adaptable et efficace.

 

Voilà pourquoi quand on est sur un parcours de Flammes Jumelles il est important de savoir de quelle polarité nous sommes à la base. Car en fonction de cette compréhension, on peut prendre conscience de ce qui nous fait défaut et aller dans la bonne direction. On gagne en efficacité et en bien-être bien plus vite.

 

Et c’est sur ce chemin que mes accompagnements se positionnent évidemment. Je vous souhaite donc de réussir à trouver cet équilibre pour atteindre votre plénitude personnelle et vous sentir en lien avec vous-même.

 

 

Retrouvez ici L’ACCOMPAGNEMENT dédié aux FLAMMES JUMELLES et LES DIFFERENTS ARTICLES qui vous PERMETTENT D’AVANCER plus sereinement sur votre parcours.

Carine Lavigne

Médium – Energéticienne – Sophrologue

-🌿- EVEIL DE L’ÂME & DU COEUR -🌿-

Retrouvez mes différents services en soins énergétiques, guidances ou rendez-vous d’accompagnements ici. 

Que vous soyez Haut Potentiel, Hypersensible, Flammes Jumelles ou non, je vous accompagne avec tous mes outils INTUITIFS et HOLISTIQUES pour vous aider à réaligner votre vie et vos relations.

 
Catégories des Articles

INSCRIVEZ-VOUS à la newsletter et recevez gratuitement votre RELAXATION EXPRESS pour vous débarrasser de vos tensions émotionnelles

Tu as envie d'évoluer aller plus loin dans ton évolution personnelle et relationnelle ?

Je peux t'aider à avancer plus sereinement ton chemin. Clique sur le lien pour consulter mes différents services et voir comment je peux t'accompagner.